L’atterrissage martien de Curiosity en haute définition

Le film de la descente de Curiosity sous parachute démarre avec le largage du bouclier thermique. Crédit photo: NASA/JPL

Le film de la descente de Curiosity sous parachute démarre avec le largage du bouclier thermique. Crédit photo: NASA/JPL

Un amateur américain a repris les images du robot Curiosity lors de sa descente vers la surface de Mars et a réalisé une vidéo en très haute définition, plus belle que tout ce qu’à publié la Nasa à ce jour.

Il aura fallu 29 jours de travail hyper minutieux à l’amateur Bard Canning pour réaliser la plus étonnante vidéo de Curiosity sur Mars à ce jour, nous permettant de revivre avec une fluidité et une qualité inédite les dernières minutes de l’atterrissage.Lors de sa descente sous parachute, le gros robot à six roues de la NASA a pris une série de photos, dirigées vers le bas. Ces photos étaient en haute résulution, mais ont été prises à une cadence de seulement 4 images par secondes en raison des limitations de la caméra. D’autres amateurs avaient déjà tenté d’augmenter la fluidité de la séquence, en reconstruisant les images manquantes à partir de celles déjà existantes, mais aucun n’a réussi un résultat aussi parfait que Bard Canning.

Une reconstruction image par image

L’amateur américain a en effet travaillé manuellement image par image, pour assister le logiciel d’interpolation à reconnaître des repères fixes sur chaque plan, et reconstruire une vidéo parfaitement fluide à 30 images par secondes,en haute définition. Pour amplifier l’impression de réalisme, il a sonorisé toute la scène, avec des bruitages tout à fait crédibles.

La qualité des images est telle qu’on peut suivre la chute du bouclier pendant plus d’une minute, jusquà son passage au dessus d’une série de dunes de sable noir, puis son impact creusant un nouveau cratère sur Mars (apparition d’un point noir à 1min21, tout en bas de l’image). À 1min35, le parachute est largué, puis l’engin est freiné jusqu’au sol par quatre rétrofusées.

Depuis son atterrissage le 6 août dernier, le rover Curiosity a déjà roulé une centaine de mètres. Il vient de finir une phase de test sur les instruments de son bras robotisé et va reprendre ce week-end sa route vers sa première destination scientifique, le point appelé Glenelg, à l’intersection entre trois zones géologiques distinctes.

Avec son bras articulé, Curiosity a réalisé un autoportrait de sa partie inférieure à des fins de diagnostic après ses premiers tours de roue.
Avec son bras articulé, Curiosity a réalisé un autoportrait de sa partie inférieure à des fins de diagnostic après ses premiers tours de roue. Crédits photo : HO/AFP
Source : LeFigaro.fr
Publicités

Publié le 14 septembre 2012, dans Astronomie-Espace, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur L’atterrissage martien de Curiosity en haute définition.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :