Un OVNI photographié dans la campagne genevoise ?

Un photographe a immortalisé ce qui semble être une soucoupe volante. Selon un spécialiste des oiseaux, il s’agirait d’une perdrix ou d’un faisan.

Un objet volant identifié dans la campagne genevoise.

Un objet volant identifié dans la campagne genevoise.
Image: Rafael Torres

Rafael Torres est photographe amateur à ses heures perdues. Samedi 12 septembre il prend des clichés de tournesols dans le Mandement. Il est 10h41 lorsqu’il photographie un tracteur sortant d’un champ avec un drôle d’objet volant juste au-dessus. La chose a l’air de se déplacer à haute vitesse.

«Ce n’est qu’en triant mes images sur mon ordinateur que je suis tombé sur cette étonnante image. Sur place, en prenant la photo, je n’ai absolument rien remarqué. On dirait une soucoupe volante» dit le reporter en herbe, tout en affirmant ignorer de quoi il s’agit. Ce samedi, l’homme immortalisait la nature à Sézenove, au chemin des Grands Buissons, par une journée claire. Il a saisi cette image insolite avec un Nikon D3, un téléobjectif de 70 par 200 mm, diaphragme F10, vitesse 640 sec. à 200 ASA

Interrogée sur une quelconque activité particulière ce jour là à Genève, Sonja Gartmann, de Skyguide, répond par la négative : «Nous n’avons rien enregistré sur le radar, aucune activité particulière n’a été relevée. Mais peut-être faudrait-il faire appel à un ornithologue… »

Un objet volant non identifié

Alors qu’en est-il. Un OVNI ? Un oiseau ? Sylvia Ekström, de l’Observatoire de Genève donne son avis sur cette image: «Au sens strict du terme, on peut parler d’un OVNI: c’est un objet qui vole et dont on ne peut pas déterminer la nature sur cette photographie. La plupart du temps, les gens ont toutefois tendance à passer de la description (O.V.N.I.) à l’interprétation (= E.T).»

C’est au Musée d’histoire naturelle que tout doute concernant cette image insolite est levé. Pour Manuel Ruedi, mammologue et fin connaisseur des oiseaux, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un d’entre eux : « Probablement un faisan ou une perdrix. En tout cas un animal jeune, car la queue est courte. Ces volatiles étant lourds, ils doivent voler vite (ndlr : jusqu’à 70 km/h), d’où le flou cinétique que l’on voit sur la photo. Cette forme d’obus est typique» Et d’ajouter que la perdrix grise a justement été réintroduite dans le Mandement à des fins de protections.

Source : Tribune de Genève.ch

Un avis de spécialiste ?

Publicités

Publié le 14 septembre 2012, dans Ufologie et Vie E.T., et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Reblogged this on la révolution pacifique blog libre and commented:
    MA-GNI-FI-QUE!!! 🙂

  2. Il est spécialiste des oiseaux? Il a besoin de lunettes celui là, avec font de bouteille! N’importe quoi, franchement.

%d blogueurs aiment cette page :