L’amas globulaire Messier 4 cache un secret

Cette image étincelante prise par le télescope NASA / ESA Hubble Space indique le centre de l’amas globulaire M 4. 

Une récente étude de l’amas Messier 4 a révélé que l’une de ses étoiles a des propriétés étranges et inattendues. Elle semble posséder le secret de la jeunesse éternelle...

Une nouvelle image réalisée à l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili montre le spectaculaire amas d’étoiles Messier 4. Cette « boule » composée de dizaines de milliers d’étoiles âgées est l’un des amas globulaires les plus proches de la Terre et parmi les plus étudiés. Plus de 150 amas globulaires datant du lointain passé de l’Univers sont en orbite autour de La Voie lactée, notre galaxie. L’amas Messier 4 (aussi appelé NGC 6121), dans la constellation du Scorpion, est l’un des plus proches de la Terre. Cet objet lumineux peut facilement être observé avec des jumelles, à proximité de la lumineuse étoile rouge Antarès, et avec un petit télescope d’amateur on peut voir quelques-unes de ses étoiles.

Cette nouvelle image de l’amas réalisée avec la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l’Observatoire de La Silla de l’ESO révèle bien plus d’étoiles parmi les dizaines de milliers de l’amas, présenté sur cette image avec en arrière-plan la Voie Lactée. Les astronomes ont également étudié de nombreuses étoiles de l’amas de manière individuelle en utilisant des instruments du VLT de l’ESO. En décomposant la lumière des étoiles dans ses différentes couleurs, ils peuvent déduire leur composition chimique et leur âge.

Ce graphique montre l'emplacement de l'amas globulaire Messier 4 (également appelé NGC 6121) dans la constellation du Scorpion à proximité de la lumineuse étoile rouge Antarès. Cette carte montre la plupart des étoiles visibles à l'œil nu dans de bonnes conditions et Messier 4 est indiqué par un cercle rouge sur l'image. Cet amas lumineux peut être observé avec des jumelles et apparaît spectaculaire avec un télescope de taille moyenne.
Ce graphique montre l’emplacement de l’amas globulaire Messier 4 (également appelé NGC 6121) dans la constellation du Scorpion à proximité de la lumineuse étoile rouge Antarès. Cette carte montre la plupart des étoiles visibles à l’œil nu dans de bonnes conditions et Messier 4 est indiqué par un cercle rouge sur l’image. Cet amas lumineux peut être observé avec des jumelles et apparaît spectaculaire avec un télescope de taille moyenne. © ESO,IAU, Sky and Telescope

Une étoile toujours jeune

Les nouveaux résultats concernant les étoiles dans Messier 4 ont été surprenants. Les étoiles des amas globulaires sont âgées et ne sont de ce fait pas supposées être riches en éléments chimiques les plus lourds. C’est effectivement ce qui a été trouvé, mais dans une récente campagne d’observation, une des étoiles s’est distinguée une teneur en lithium, un élément léger rare, bien plus élevée que ce que l’on attendait. L’origine de ce lithium est mystérieuse. Normalement, cet élément est progressivement détruit au cours des milliards d’années de la vie de l’étoile, mais cette étoile parmi des milliers semble avoir le secret de la vie éternelle. Elle a soit réussi à conserver son lithium original, soit trouvé un moyen de s’enrichir en lithium récemment conçu.

Cette image de la caméra WFI donne une large vue de l’amas et de son riche environnement. Une image complémentaire et plus détaillée de la seule région centrale, réalisée par le télescope spatial Nasa/Esa Hubble, a également été diffusée cette semaine dans le cadre de la série « l’image de la semaine d’Hubble »

Source : OAMP via Futura-Sciences

Publicités

Publié le 12 septembre 2012, dans Astronomie-Espace, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur L’amas globulaire Messier 4 cache un secret.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :