La génération X indifférente au changement climatique

C’est du moins la conclusion d’une enquête réalisée aux Etats-Unis auprès de 4 000 personnes âgées de 32 à 52 ans.

La génération X – qui comprend les personnes nées entre 1960 et 1980 – ne se réduit pas au cliché du flemmard que l’on voit dans les films cultes américains des années 1990, mais il y a un sujet dont elle a quand même du mal à se soucier : le changement climatique.

La pop culture s’est longtemps moquée de cette génération, alors qu’en fin de compte elle a fini par constituer un groupe de gens éduqués, connectés et experts en sciences. Pourtant, selon un rapport de l’université du Michigan publié en juillet, les vagues de chaleur historiques, les périodes de sécheresse épiques et les tornades meurtrières n’ont pas l’air d’inquiéter plus que ça ces adultes, âgés de 32 à 52 ans. Ceux-ci s’intéressent finalement à peine plus que les baby-boomers au changement climatique. “Ils sont très occupés et ne passent pas leurs soirées à étudier leur budget carbone”, explique Jon D. Miller, auteur de l’étude et chercheur en sciences politiques à l’université du Michigan.

Cette génération, parce qu’elle est surtout préoccupée par le contexte économique difficile, n’a pas vraiment le temps de se pencher sur le changement climatique, et encore moins de s’en inquiéter. En 2009, 22 % des adultes de ce groupe s’y intéressaient de près. En 2011, ils n’étaient plus que 16 %.

L’enquête de Jon D. Miller est la quatrième d’une série consacrée à la génération X aux Etats-Unis depuis 1986. Financée par la National Science Foundation [agence gouvernementale des Etats-Unis soutenant la recherche scientifique], elle analyse les réponses d’environ 4 000 adultes à des questions sur le changement climatique. Ils ont été interrogés chaque année entre 2009 et 2011.Si le climat de notre planète ne semble pas vraiment les tracasser, 66 % des adultes de la génération X sont néanmoins convaincus qu’il est en train de changer, et 10 % seulement refusent de se fier aux études scientifiques qui montrent que la Terre se réchauffe.

Jon D. Miller a d’ailleurs été surpris de voir que ceux qui ont des enfants se soucient moins du changement climatique que ceux qui n’en ont pas. Ce sont pourtant ces enfants qui seront confrontés au climat de l’avenir.“Faute de temps, ils ne peuvent pas réellement penser aux grands sujets de politique publique, quels qu’ils soient, explique le chercheur. Quand ils en ont la possibilité, ils s’intéressent en priorité aux questions locales, comme les écoles, ou nationales, comme l’économie.”

Tant que la génération X aura peur de perdre son travail, son plan d’épargne-retraite et son prêt immobilier, la situation n’évoluera pas, ajoute Bill Patzert, un climatologue qui travaille à la Nasa. Et ce n’est pas un tweet ici et là qui changera les choses. Et de conclure : “La crise climatique ne sera pas résolue en 140 caractères.

Source : Onearth Magazine via CourrierInternational.com

Publicités

Publié le 26 août 2012, dans Société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur La génération X indifférente au changement climatique.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :