La centrale de Fukushima, une bombe nucléaire toujours instable

Capture d'écran en date du 27 mars 2011du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima

Capture d’écran en date du 27 mars 2011du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima / AFP / Archives

La saison des typhons va bientôt commencer au Japon. Et elle pourrait provoquer un deuxième Fukushima, bien plus terrible que le premier.

On découvre en effet que la centrale nucléaire ravagée par un tsunami en mars 2011, est devenue une espèce de bombe à retardement. Au cœur des installations, dorment 260 tonnes de barres extrêmement radio-actives dans un bassin absolument pas protégé. Un nouveau tremblement de terre serait absolument catastrophique.

Ecouter l’Enquête sur  RTL.fr

Lire également : « Fukushima, Et si le pire était à venir?« 

Publicités

Publié le 25 août 2012, dans Planète et Nature, Société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur La centrale de Fukushima, une bombe nucléaire toujours instable.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :