L’Antarctique se réchauffe depuis 600 ans


Les températures ont commencé à augmenter naturellement dans l’Antarctique il y a 600 ans, selon une étude britannique publiée mercredi par la revue Nature.  «Au moment où le récent et inhabituel réchauffement a débuté, la calotte glaciaire de la péninsule antarctique se dirigeait déjà vers les reculs spectaculaires observés depuis les années 1990», écrivent les chercheurs du British Antarctic Survey (BAS).

 Une tendance au réchauffement due à des variations naturelles susceptibles d’affecter les vents et les courants océaniques a donc débuté il y a 600 ans et a rendu la calotte glaciaire plus vulnérable à l’augmentation encore plus rapide de la température enregistrée depuis 1920, disent-ils. La glace qui borde la péninsule a perdu récemment plusieurs grandes étendues, dont les barrières de Larsen A et B et celle de Wilkins. Au total, 25.000 km2, soit la surface d’Haïti, se sont détachés.

«Ce à quoi nous assistons est cohérent avec le réchauffement dû à l’activité humaine, qui s’ajoute à un réchauffement naturel», a expliqué Robert Mulvaney, directeur de recherche au BAS, interrogé par Reuters. L’étude, menée en collaboration avec des équipes française et australienne, ne porte toutefois que sur une petite partie de l’Antarctique, a souligné le glaciologue.

Source : 20minutes.fr

Publicités

Publié le 22 août 2012, dans Planète et Nature, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur L’Antarctique se réchauffe depuis 600 ans.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :