Banquise Arctique : Rétractation record en 2012

19 août arctique  C’est désormais une certitude: la banquise arctique va connaître un nouveau record de rétraction estivale en 2012. Un signe clair du changement climatique en cours.

Début juillet dernier, il était encore possible de se demander si ce record, datant de 2007, allait être battu. La réponse vient d’être apportée par les observations satellites.

L’image ci-dessus expose l’état actuel de la banquise, au 19 août. Le code couleur indique le pourcentage de surface de la mer couverte par la glace.

Le passage du Nord-Est est complètement ouvert à la navigation. Celui du Nord-Ouest l’est presque, à l’exception d’un petit bras de mer où la glace n’est pas continue. Au total, indique le site Cryosphere Today, la surface englacée représente moins de 2,9 millions de kilomètres carrés. Il reste encore deux à trois semaines de fonte.

Le graphique ci-dessous permet de visualiser que, depuis 2007, la banquise arctique a changé de régime estival.

Comp au 19 août

De 1979 à 2006 les étés diffèrent mais ne sortent pas d’une enveloppe dont le point bas se situe vers 4 millions de kilomètres carrés au maximum de la rétraction estivale. Puis, les rétractions estivales depuis 2007 sont toutes nettement en dessous de ce point bas. L’année 2012 va constituer un nouveau record, d’autant plus significatif que durant l’hiver 2011-2012 la reconstitution de la banquise avait été plus forte qu’en 2010-2011 comme le montre le graphique ci-dessous.

Seaice.area.arctic 19 août

Par Sylvestre Huet, Libération.fr

Publicités

Publié le 20 août 2012, dans Planète et Nature, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Ca devient alarmant, et puis ca peturbe l’ équilibre de vie et de reproduction des ours polaire et autre animaux present dans cette zone du globe, et c’ est pas les futures projets de forage,gisement de petrole ou autre dans cette méme région qui vont aranger les chose…

%d blogueurs aiment cette page :