Des centaines de milliers de poissons morts au Texas et aux Iles Samoa

Dimanche dernier des centaines de milliers de poissons morts se sont échoués sur les plages de Galveston, au Texas. 


Peter Davis, responsable sanitaire de « Galveston Island Beach » a déclaré que ces aloses se sont probablement asphyxiés à causes des faibles niveaux d’oxygène dans le golfe du Mexique .


On dénombre pas moins d’une centaines de milliers de poissons dans cette hécatombe.



Les autorités sanitaires de la ville se veulent néanmoins rassurant pour les touristes et les amateurs de plages,  les eaux de baignade sont parfaitement saines et aucun risque de contamination ou de pollution sont à craindre .

Le Biologiste Steven Mitchell du « Texas Parks and Wildlife » affirme que les conditions météorologiques extrêmes que traverse le Texas actuellement, peuvent avoir contribué a cette hécatombe impressionnante.Il confirme que plusieurs zones d’eutrophisation ont été repéré dans le golf edepuis plusieurs mois. 
Des résultats de tests plus approfondis sont attendus cette semaine, mais rien, absolument rien est à craindre pour les jours à venir…bonne baignade…

Idem aux Iles Samoa :

La semaine dernière des milliers de poissons morts ont été retrouvé le long des côtes de la baie de Pago dans l’ile de Guam située dans l’archipel des iles mariannes dans l’océan Pacifique.


Jeudi dernier un étudiant de l’université de marine de l’ile de Guam a remarqué que des milliers de poissons s’étaient échoués sur les rives de la baie de Pago, il a immédiatement pris des photos et les a transmise à son Professeur au laboratoire maritime de UOG, le Dr Jason Biggs.


« J’ai jamais vu ça a confirmé celui ci, une telle mortalité massive de poissons dans la baie de Pago est totalement anormale, il faut dresser le drapeau rouge sur les côtes » 


En revanche les mêmes photos ont été transmises au biologiste Brent Tibbats du département de l’agriculture des USA, qui lui réfute la thèse du Dr Biggs: chaque année dit il des hécatombes de poisson sont déclarées dans l’ile de Guam affirme t’il. Ici se sont des poissons des eaux peu profondes qui vivent dans les récifs et les herbiers des côtes de l’ile. C’est le faible niveau d’oxygène des eaux surchauffées dans la baie à marée basse qui a probablement causé cette hécatombe. C’est normal…

Le Dr Biggs, qui lui vit dans l’ile, ne démord pas, il n’a jamais vu ça. 


© Nature Alerte 
source: pacific news center

Publicités

Publié le 16 août 2012, dans Planète et Nature, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Des centaines de milliers de poissons morts au Texas et aux Iles Samoa.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :