La fonte des glaces de l’Arctique est 50 % plus rapide que prévu

La glace de l’Arctique disparaît bien plus rapidement que prévu, selon les données communiquées par le premier satellite construit pour étudier l’épaisseur des calottes polaires.

Les premiers résultats de la sonde CryoSat-2 de l’Agence spatiale européenne indiquent que 900 kilomètres cubes de glaces marines présentes durant l’été ont disparu de l’océan arctique au cours de l’année dernière.

Ce taux de fonte est 50 % plus élevé que la plupart des prévisions envisagées par les scientifiques, ce qui laisse entendre que le réchauffement climatique causé par des émissions toujours plus importantes de gaz à effet de serre commence à avoir un impact majeur sur la région. Dans quelques années, il se pourrait que l’océan Arctique ne contienne plus de glace lors de la saison estivale, ce qui augmenterait la pression sur l’exploitation de ses ressources halieutiques, son pétrole, ses minéraux et sur le développement des voies maritimes.

Grâce à d’anciens satellites, les scientifiques ont pu constater la fonte rapide des glaces marines de l’Arctique en période d’été. Mais les mesures plus récentes indiquent que cette couche de glace s’est aussi considérablement affinée au fil du temps. Dans les régions du nord du Canada et du Groenland, par exemple, l’épaisseur de la glace en période estivale tournait autour de cinq ou six mètres il y a dix ans, mais elle oscille aujourd’hui entre un et trois mètres….La suite ICI

Source : Drugi.euractiv.com

Publicités

Publié le 13 août 2012, dans Planète et Nature, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bientôt sa me prendra 1h pour aller à la mer!! 😦

%d blogueurs aiment cette page :