36% des enfants de Fukushima présentent des excroissances anormales

 

Ces chiffres choquants proviennent du “Sixième rapport de la préfecture de Fukushima – Enquête sur la gestion de la santé“, une enquête menée par la section d’examen de la thyroïde et publiée par le Centre de recherche sur les symptômes de contamination radioactive à Fukushima (FRCSR).

Sur plus de 38000 enfants testés auprès de la préfecture de Fukushima, au Japon, 36% ont des excroissances anormales – des kystes ou des nodules – sur leurs thyroïde, un an après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Soit 13646 enfants.

Les résultats à Fukushima montrent une «progression beaucoup plus rapide que par rapport à Tchernobyl», puisque les recherches effectuées autour de Tchernobyl a montré que le taux de nodules de la thyroïde chez les enfants de 5 à 10 ans après l’accident était d’environ 1,74%.

Sources : Businessinsider / Enenews.com via lejournaldusiècle.com

Publicités

Publié le 12 août 2012, dans Planète et Nature, Santé-Alimentation, Société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Cela ne me surprend pas qu’il y a des conséquences

%d blogueurs aiment cette page :