Un fossile qui éclaire l’évolution des serpents

Publiée dans Nature, l’étude, par des chercheurs américains, des fossiles d’un serpent primitif du Wyoming vieux d’environ 70 Ma, renseigne les biologistes sur l’apparition de certains caractères chez cette lignée, qui a divergé de celle des lézards.  

« La genèse des Serpentes [le sous-ordre zoologique qui regroupe tous les serpents] a commencé avec l’évolution d’un nouveau moyen de locomotion, suivie par des adaptations facilitant l’ingestion de proies toujours plus grandes, ce qui permet aux serpents d’exploiter un large éventail de niches écologiques« , expliquent les chercheurs de l’équipe de Nicholas Longrich, de l’Université Yale (Connecticut).

Pour mener leur étude, ces scientifiques ont utilisé des fossiles, provenant du Wyoming, d’un des serpents les plus primitifs jamais trouvés, Coniophis precedens, vivant il y a 65 à 70 millions d’années. Une aubaine, car les fossiles de transition entre la lignée des serpents et celle de leurs cousins les lézards sont rares. D’autant plus qu’on ignore où et comment cette transition s’est réellement produite. D’où l’importance de la découverte des chercheurs américains. En effet, selon leurs observations, l’animal mis au jour aurait vécu dans un environnement de plaines inondables et serait dépourvu d’adaptations à la locomotion aquatique.

Comparaison de cranes : en haut, celui d’un monstre de Gila, un lézard venimeux, au milieu celui de Coniophis precedens et en bas celui d’un serpent moderne (Crédits : Nicholas Longrich/Istockphotos)

Autrement dit, ceci suggère que les reptiles « rampants » seraient plutôt d’origine terrestre qu’aquatique. De petite taille, probablement doté de petites pattes, Coniophispossède une colonne vertébrale dont les caractéristiques suggèrent qu’il était fouisseur. Sans avoir les mâchoires ‘désarticulées’ et souples de ses cousins actuels, il devait pouvoir avaler des proies déjà relativement grandes. « Un serpent de transition, la combinaison d’un corps en forme de serpent et d’une tête de « lézard« , concluent ainsi les scientifiques.

Source : maxisciences.com

Publicités

Publié le 30 juillet 2012, dans Sciences-Technologies, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Un fossile qui éclaire l’évolution des serpents.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :