Facebook et Twitter nous rendent anxieux

Une étude anglaise révèle les conséquences néfastes des réseaux sociaux sur notre santé.

Réseaux sociaux, attention danger ! © Nathan Alliard/Robyn Beck / AFP

Vous passez vos journées à suivre la vie de vos amis sur Facebook? Vous scrutez régulièrement les dernières infos de vos connaissances sur Twitter ? Vous vérifiez vos mails toutes les dix minutes ? Si vous avez répondu oui à ces trois questions, il est temps de cesser tout de suite sous peine de devenir complètement anxieux et accro.

Selon l’étude menée par l’université de Salford en Angleterre pour l’organisme Anxiety UK, 45 % des personnes interrogées se déclarent « inquiètes ou mal à l’aise » quand elles ne parviennent pas à accéder à leur compte Facebook ou à leur boîte mail. Et 60 % ressentent le besoin d’éteindre leur téléphone/ordi/smartphone pour avoir la paix. Pire, une personne sur trois confesse qu’elle doit le faire plusieurs fois par jour. « Nous avons été surpris par ce chiffre élevé, car cela signifie que ces personnes sont incapables de les ignorer », explique Nicky Lidbetter, la dirigeante d’Anxiety UK. Une dépendance qui joue sur le sommeil, puisque 66 % des sondés ont des difficultés pour s’endormir après avoir surfé sur un réseau social. « Si vous êtes prédisposé à l’anxiété, les technologies renforcent ce trait », poursuit Nicky Lidbetter.

Dépendance

Même si cette étude a été réalisée sur un petit nombre de personnes (298), elle confirme d’autres enquêtes qui ont déjà mis en avant les dangers de l’Internet et des réseaux sociaux. Selon une autre étude relayée par le magazine Newsweek et portant sur 750 personnes en Californie, la plupart des moins de 50 ans vérifient leurs SMS, mails et comptes « tout le temps » ou « toutes les 15 minutes ». Il s’est avéré que les utilisateurs étudiés présentaient les traits d’un caractère « compulsif ». On n’est plus surpris d’apprendre alors que 73 % des personnes paniqueraient si elles perdaient leur portable, d’après une étude de Mobile Mindset.

En plus de faire naître de l’anxiété, il semble que Facebook et Twitter commencent également à nuire aux relations sociales. Un quart des personnes ont rencontré des problèmes dans leurs relations amicales ou de travail à cause des réseaux sociaux, rapporte The Telegraph. Et 51 % constatent un changement négatif de leur comportement. Des résultats qui font froid dans le dos. Encore plus quand on se souvient que les réseaux sociaux n’occupaient pas une telle place dans nos vies il y a encore cinq ans. « Certains peuvent avoir besoin de reprendre le contrôle des technologies qu’ils utilisent plutôt que d’être contrôlés par elles », conclut Nicky Lidbetter.

Source : lepoint.fr

Publicités

Publié le 22 juillet 2012, dans Société, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Facebook et Twitter nous rendent anxieux.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :