Faits étranges en pays de Gévaudan, la bête serait-elle de retour ?

En Haute-Loire, dans le petit village de Connangles, à quelques kilomètres de la Chaise-Dieu, la rumeur d’une créature étrange qui rôde se répand comme une traînée de poudre, rappelant la légende du monstre du Gévaudan.

A l’origine de cette inquiétude, le cadavre d’un cheval allongé dans l’herbe…

Des meurtres inquiétants

Le 8 juillet, Carole Robert découvre dans une prairie, son cheval Nuage immobile, allongé sur le flan. S’approchant de l’animal, celui-ci ne bouge pas. Il est froid et présente de grosses plaies. Nuage n’est plus qu’un cadavre sanguinolent.

« Il n’avait plus d’oeil, plus d’oreilles… J’ai grandi parmi les chevaux, mais un truc aussi horrible, je n’ai jamais vu » confie Colette Robert à La Montagne.

Après ce spectacle d’horreur, des interrogations commencent à se soulever et l’inquiétude se fait sentir : qu’est-ce qui a bien pu attaquer ce cheval avec une telle férocité ? Est-ce un félin ? Un loup ? Un chien errant ? Parmi tous ces questionnements, le 14 juillet, un nouvel incident se produit.

Une infirmière, alors qu’elle était de garde une nuit, voit traverser une étrange créature à la queue blanche et aux caractéristiques peu communes. Trop rapide, la dame ne fait qu’une description assez floue à la gendarmerie de cet animal mystérieux. Serait-ce le Puma de la Chaise-Dieu ?

En effet, à la Chaise-Dieu, en septembre 2011, le maire de Besseyre-Saint-Mary, Georges Dalle,avait affirmé avoir aperçu un félin. Des poils de l’animal inconnu furent prélevés et analysés. On avait bel et bien à faire à un fauve. Mais le puma se fit oublier et l’on n’entendit plus jamais parler de lui, jusqu’à aujourd’hui, où les questions ressurgissent.

Le monstre du Gévaudan est-il de retour ?

Connangles étant situé à la frontière du Gévaudan, ces faits étranges rappellent les légendes et lespeurs du passé où une bête mystérieuse et cruelle avait laissé de nombreux cadavres derrière elle. Une centaine de personnes furent ainsi tuées sauvagement entre 1764 et 1767 et aucun historien ne put apporter de réponse au mystère.

En 2012, les superstitions et les peurs moyenâgeuses semblent laisser place à plus de rationalité. Selon les techniciens de l’ONCFS (Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage) et les gendarmes, il n’y a aucun doute sur l’identité de la créature, il s’agirait d’un chien errant, certainement d’un Berger allemand.

Les plaies du cheval mort montreraient que l’animal était déjà mort avant de se faire dévorer.

Pourtant, ces réponses manquent de preuves tangibles et les habitants de la région continuent de murmurer sur le retour de la bête du Gévaudan !

Source : wamiz

Ci-dessous une première vidéo sur le sujet, les quatre suivantes sur Dailymotion :

Publicités

Publié le 19 juillet 2012, dans Enigmes historiques, Mystères, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. J’ai perdu mon chat s’est peut-être ça? Non. Sans rire, incroyable mais faut voir la suite de l’histoire.

    • J’espère que c’est pour rire l’histoire du chat! sinon ils me font rire
      eux avec leur vieux, très vieux berger allemand 😉

%d blogueurs aiment cette page :