On vieillirait moins vite dans l’espace

Le fait qu’il n’y ait pas de gravité dans l’espace a des effets étranges sur le corps humain, il semblerait également qu’elle fasse vieillir plus lentement.

C’est bien connu, un séjour prolongé dans l’espace, du fait qu’il y ait zéro gravité, diminue la densité des os et la masse musculaire. Mais une nouvelle étude réalisée par des scientifiques de la Britain’s University of Nottingham révèle que le ver Caenorhabditis elegans, appelé aussi C. Elegans et qui est plus proche de l’humain que ce qu’on ne pense, vivait plus longtemps dans l’espace.

Le ver C. Elegans est sans doute le ver le plus étudié car son corps se détériore d’une manière similaire au corps humain et donc il est régulièrement envoyé dans l’espace pour aider les scientifiques dans leurs études biologique pour connaître l’évolution des astronautes dans le temps. Ces vers sont également très résistants puisque certains d’entre eux ont survécu à la catastrophe de la navette Columbia en 2003.

L’étude explique que des vers ont été envoyés pour un séjour de 11 jours dans l’espace avant d’être congelés et analysé. Il s’est avéré que leur niveau de certains gènes clés, dont certains responsables du vieillissement, étaient inférieurs à la normale. « Nous avons identifié sept gènes, qui ont été régulés à la baisse dans l’espace et dont l’inactivation a été prolongée dans des conditions de laboratoire », explique le Dr Nathaniel Szewczyk. De plus, des protéines toxiques, qui s’accumulent normalement dans les muscles sont en grande partie supprimées dans l’espace.

Bien que les scientifiques ne soient pas certains à 100% de la façon dont ces gènes jouent un rôle dans le contrôle de la longévité, ils pensent néanmoins que les vers ont senti les changements dans leur environnement, comme le manque de gravité, et se sont adaptés. Et contrairement à l’intuition, le muscle vieillit mieux dans l’espace que sur terre.

Mais avant de pouvoir dire que l’espace est une cure de jouvence, de nombreuses études doivent encore être faite précise le Dr Szewczyk. Donc ça ne sert à rien de déjà réserver votre billet pour un prochain voyage dans l’espace.

Source : rtl.be
Publicités

Publié le 17 juillet 2012, dans Astronomie-Espace, Santé-Alimentation, Sciences-Technologies, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur On vieillirait moins vite dans l’espace.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :