Une nouvelle planète trouvée dans le système solaire? Nibiru? (vidéo)

On reparle de la Planète X, Nibiru

Nibiru - Où l'on reparle de la planète X...

De nouveaux indices relatifs à l’existence d’une Planète X dans notre système solaire ont été dévoilés cette semaine.

La quête de cette planète inconnue que de nombreux récits intègrent dans leurs prédictions apocalyptiques (le nom de  » Nibiru  » revient le plus fréquemment pourrait toucher à son terme selon  une nouvelle preuve apportée par un scientifique.

Planète X aux confins du système solaire…

Rodney Gomes, astronome à l’Observatoire National du Brésil à Rio de Janeiro, a récemment développé un fascinant modèle informatique du système solaire.

Présenté lors d’une réunion de l’American Astronomical Society, le modèle tend à démontrer qu’une planète d’environ 4 fois la masse de la Terre pourrait exister dans les confins du système solaire.

Si l’objet demeure invisible pour notre technologie , la modélisation mathématique de Gomes semble être solide; elle nous permettrait de voir les effets de cet objet céleste invisible…

Ainsi, cette planète invisible perturberait gravitationnellement les objets cosmiques qui composent la ceinture de Kuiper, zone du système solaire en forme d’anneau et située derrière Neptune.

Arguments probants en faveur de Nibiru ?

Les astronomes qui ont assisté à la démonstration ont trouvé les arguments de Gomes valables, mais ils estiment nécessaire une observation directe pour que la planète hypothétique puisse être déclarée comme existante.

En science astronomique, les idées sont indispensables mais les preuves irréfutables sont souvent d’ordre physique.

Bref, ce travail intéressant ne prouve pas l’existence d’un objet de taille planétaire aux confins de notre système solaire. Pourtant, cette nouvelle découverte  relance les théories relatives  à la planète Nibiru.

Lié à la fin du calendrier maya, de nombreuses rumeurs courent au sujet de Nibiru, dont certaines prétendent qu’elle entrera en collision avec la Terre à la fin de l’année.

Source : besoin de savoir.com

Rodney Gomes n’est pas le premier à suggérer que la Planète X se trouve derrière Neptune!

En mai 2012. selon  le National Geographic l’astronome brésilien Rodney Gomes aurait trouvé la mystérieuse planète X.

Gomes n’était pas le premier homme à penser que la planète X était caché derrière Neptune. Neptune, qui est 4 fois plus grande que la planète Terre a été découvert dans les années 1840!

Mathématicien français, Urbain Le Verrier utilisé la mécanique newtonienne pour analyser les perturbations dans l’orbite d’Uranus et de l’hypothèse qu’ils ont été causés par l’attraction gravitationnelle d’une planète encore inconnue-. Le Verrier avait prédit la position de cette nouvelle planète et a envoyé ses calculs à l’astronome allemand Johann Gottfried Galle .

Le 23 Septembre 1846, la nuit qui suit sa réception de la lettre, Galle et son élève Heinrich d’Arrest a découvert Neptune , exactement là où Le Verrier avait prédit. Il resta quelques légers écarts dans les orbites des géantes gazeuses. Elles ont été prises pour indiquer l’existence d’une autre planète en orbite autour delà de Neptune.

Wikipedia affirme:

Même avant la découverte de Neptune, une hypothèse que seule planète n’était pas suffisant pour expliquer l’écart. Le 17 Novembre 1834, l’astronome amateur britannique, le révérend Thomas John Hussey a rapporté une conversation qu’il avait eue avec l’astronome français Alexis Bouvard à George Airy Biddell, l’astronome royal britannique. Hussey a indiqué que quand il a suggéré à Bouvard que le mouvement inhabituel d’Uranus pourrait être due à l’influence gravitationnelle d’une planète inconnue, Bouvard a répondu que l’idée lui était venue, et qu’il avait correspondu avec Peter Andreas Hansen, directeur de l’Seeberg Observatoire de Gotha, sur le sujet. L’opinion Hansen était que d’un seul organisme ne pourrait pas expliquer de manière adéquate le mouvement d’Uranus, et émis l’hypothèse que deux planètes se trouvaient au-delà d’Uranus!

En 1894, William Pickering , un Bostonien riche, a fondé l’ Observatoire Lowell à Flagstaff, en Arizona. En 1906, convaincu qu’il pourrait résoudre l’énigme de l’orbite d’Uranus, il a commencé un projet d’envergure pour rechercher une planète trans-neptunienne, qu’il nomma la Planète X.

Le X dans le nom représente une inconnue et se prononce comme la lettre, par opposition à le chiffre romain 10 (A l’époque, la planète X aurait été la neuvième planète). Espoir de Lowell dans la traque de la Planète X était d’établir sa crédibilité scientifique, qui lui avait échappé grâce à sa croyance largement tourné en dérision ce canal-comme caractéristiques visibles à la surface de Mars étaient des canaux construits par une civilisation intelligente.

La mort subite de Lowell en 1916 a temporairement interrompu la recherche de la Planète X.  Après 1978, un certain nombre d’astronomes a maintenu la recherche de la Planète X de Lowell, depuis Pluton n’était plus un candidat fiable. Le Congrès a finalement approuvé un financement de US $ 36.000.000 en 1978, et la conception du télescope spatial Grand a commencé pour de bon, en visant une date de lancement de 1983.

Au début des années 1980, le télescope a été nommé d’après Edwin Hubble , qui a profondément changé la compréhension de l’univers en confirmant l’existence d’autres galaxies que la Voie lactée.

Il ya trois ans, l’auteur et chercheur Lloyd Pye , a été interviewé sur Fox Nouvelles sur l’origine de l’humanité et la connexion à la Planète X. Son livre a été intitulé :  « Tout ce que vous savez est faux. »

Il explique dans son interview comment la Planète X est entrée dans le système solaire.

Source : nationalgeographic via digitaljournal.com (article re-traduit et modifié)

UN OBJET INVISIBLE TAPI AUX CONFINS DU SYSTEME SOLAIRE?

Publicités

Publié le 30 mai 2012, dans Astronomie-Espace, Eschatologie, Mystères, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je n’arrive plus à retrouver cet article scientifique qui disait que 2 astronomes au démarrage de « l’épluchage des données du satellite Kepler pensaient y avoir trouvé les indices d’une nouvelle planète aux confins de notre système solaire d’une taille plus grosse que celle de Jupiter ce qui était particulièrement étonnant pour moi. Le verdict devrait être disponible en 2013

%d blogueurs aiment cette page :