Le mystère de l’ossuaire du « frère de Jésus » reste entier

JERUSALEM (Reuters) – Un tribunal de Jérusalem a acquitté mercredi un collectionneur israélien, Oded Golan, soupçonné d’avoir gravé une inscription sur un ossuaire antique afin de faire croire qu’il contenait les restes d’un certain Jacques, « frère de Jésus ».

Jacques le Juste

La cour a souligné que les experts étaient partagés sur l’authenticité de l’inscription en araméen gravée sur cet ossuaire datant d’environ 2.000 ans, « Jacques fils de Joseph, frère de Jésus ».

Jacques, qui serait mort lapidé en 62 après J-C, est mentionné dans les évangiles comme un « frère » de Jésus. Pour l’Eglise chrétienne, Jésus n’a eu ni frère ni soeur et le terme de « frère » doit être pris au sens large comme désignant un parent proche.

La question de l’authenticité de l’ossuaire, dit le tribunal de Jérusalem, « continuera à être débattue dans les milieux archéologiques et scientifiques » et le temps apportera peut-être une réponse.

C’est il y a dix ans qu’Oded Golan, avec l’appui de l’expert français André Lemaire, spécialiste des inscriptions anciennes, a présenté cet ossuaire en calcaire datant du 1er siècle.

Presque au même moment, Golan présentait une tablette de pierre avec l’inscription « Joas roi de Judée », décrivant la réparation du Temple de Salomon il y a près de 3.000 ans.

Les débats au tribunal n’ont pas permis de déterminer où et comment l’ossuaire et la tablette ont été découverts. Oded Golan affirme les avoir achetés à des marchands arabes à Jérusalem-Est.

Les Antiquités israéliennes (IAA) estiment pour leur part qu’il s’agit de contrefaçons. En 2003, deux commissions ont établi que si l’ossuaire lui-même pouvait être authentique, l’inscription n’était pas d’origine.

Oded Golan avait été inculpé l’année suivante.

« Je suis heureux de voir que mon innocence est enfin reconnue, après tant d’accusations portées contre moi », a-t-il déclaré à Reuters après son acquittement.

Ari Rabinovitch, Guy Kerivel pour le service français via lenouvelobs.com

Si le sujet vous intéresse, l’avis de Patrice De Plunkett, journaliste chrétien, comme il se définit lui-même.

Ou encore  l’article de André Deghaye sur publipole.com « Le tombeau découvert sur la colline de Talpiot, à Jérusalem, est-il celui du Christ et de sa famille ? »
André Deghaye : …Auditeur, depuis 1994, des conférences tenues par les Directeurs d’études et chargés de conférences de la chaire « Histoire des courants ésotériques dans l’Europe moderne et contemporaine (Section des Sciences Religieuses de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Sorbonne) », …

Publicités

Publié le 15 mars 2012, dans Enigmes historiques, Sciences-Technologies, Spiritualité - Religions, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Pis de toute facon … le prénom Jésus étaient peut-etre commun dans ce temps la .. et souvent de familles nombreuses ayant pour frere Jacques

    Pour ma part Jésus, je ne crois pas que Jésus ai eu un frère et que frère est dans le sens de fraternité dans une meme croyance

    • oui c’est ce dont parle un de mes deux liens du bas, faut aller voir…
      Ceci dit il me semble avoir lu que les évangiles reconnaissaient 4
      frères et soeurs à Jésus, je sais plus… De toute façon comme d’habitude
      personne ne sera d’accord… Quand bien même Jésus aurait eu des frères
      ou soeurs je ne vois pas là ce qui est choquant, c’est comme pour le mariage
      des prêtres, en quoi se marier ou avoir des enfants peut-il paraître si
      « sale » aux yeux de l’Eglise! Je n’ai pas pour habitude de me positionner
      mais ya des trucs qui m’énervent…

      • je ne veux pas en faire un sujet mais si tu lis St Paul qui est arrivé bien apres la  »mort » de Jésus c’est lui qui a dit que la femme était soumise a l’homme et que l’homme soumise a dieu que l’homme se devait etre célibataire s,il voulait servir dieu sinon il poouvait se marier a défaut de ne pas etre capable … alors dans cette optiquie on peut comprendre pourquoi l’église a vue dans la sexualité un péché

        • On peut comprendre on peut comprendre!……….
          Un discours fait par des hommes pour des hommes!
          Pour rappel les premiers prêtres comptaient des femmes à l’époque de Jésus!

  1. Pingback: Jésus était-il marié ? Un papyrus relance le débat « MAXINE-VOYANCE

%d blogueurs aiment cette page :