La NASA confirme que l’astéroide 2012 DA14 risque de frapper la terre en Février 2013

La NASA a confirmé la mesure, l’astéroïde 2012 DA14 fait 60 mètres de diamètres(197 pieds). Repéré par des astronomes espagnols en Février, celui-ci a de bonnes chances d’entrer en collision avec la Terre dans onze mois.

Le point d’impact de la roche par rapport à notre planète est prévue pour le 15 Février 2013, lorsque la distance entre la planète et l’astéroïde sera sous les 27.000 km (16.700 miles). Ce chiffre est inférieur à l’orbite géosynchrone conservé par le satellite Google Maps. A une tel distance, il sera trop tard pour faire quelque chose ou essayer de prédire sa destination finale et les conséquences de l’impact.

Un vaisseau spatial est nécessaire, estiment les experts. Il pourrait tirer sur la roche vers le bas ou tout simplement s’écraser sur elle, afin de crée une rupture de l’astéroïde. Une seconde    solution plus insolite a fait son apparition, peindre l’astéroïde. En effet la peinture aurait une incidence sur la capacité de l’astéroïde à refléter la lumière du soleil et le changement de sa    température pourrait modifier son orbite. Mais cela pourrait aussi rendre la roche stellaire encore plus dangereuse lors de son retours en 2056, a déclaré Aleksandr Devaytkin, le chef de l’observatoire de Pulkovo en Russie.

Quelle que soit la mission, la construction d’un vaisseau spatial pour traiter 2012 DA14 va prendre deux ans au moins. Si l’astéroïde venait à s’écraser sur la planète, l’impact sera aussi fort    que l’explosion de Tunguska, qui en 1908 a détruit les arbres sur une superficie totale de 2.150 km ² (830 miles carrés) en Sibérie. C’est presque la taille du Luxembourg. La destination de l’astéroïde est encore à déterminer.

Sources : http://rt.com/news/paint-asteroid-earth-nasa-767/     darium.over-blog

Publicités

Publié le 5 mars 2012, dans Astronomie-Espace, Eschatologie, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je n’arrive pas à trouver quoi que ce soit là dessus sur le site de la Nasa

%d blogueurs aiment cette page :