Une guêpe aussi grosse qu’un organisme unicellulaire.

guèpe-amoeba

Imaginez une guêpe plus petite qu’une amibe (un organisme unicellulaire). Cela semble impossible… Mais elle existe. Elle est l’une des grandes expériences de la nature dans la miniaturisation.

Commençons par les thrips qui sont des insectes minuscules, généralement juste d’un millimètre de longueur. Certains font à peine la moitié de cette taille. Imaginez alors comment un œuf de thrips pourrait être petit. Maintenant, considérons qu’il y a des insectes qui pondent leurs œufs à l’intérieur d’un œuf de thrips. C’est l’un d’eux dans l’image d’entête, une guêpe parasite, la Megaphragma mymaripenne (Trichogrammatidae). Sur la photo elle est à côté d’une paramécie et d’une amibe à la même échelle. Même si ces deux créatures sont constituées d’une seule cellule, la guêpe entière avec les yeux, le cerveau, les ailes, les muscles, les viscères et les parties génitales est en fait plus petite. Avec seulement 200 micromètres, cette guêpe est le troisième plus petit insecte vivant et un miracle de miniaturisation.

La suite de l’article sur Gurumed.org

Publicités

Publié le 27 février 2012, dans Planète et Nature, Sciences-Technologies, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Hé dire que l’homme est fier de fabriquer des choses mignature alors que la nature a fait encore bien mieux

%d blogueurs aiment cette page :