Fin d’un dogme : les femmes produiraient des ovules toute leur vie!

Voilà peut-être la preuve qu’il manquait aux plus sceptiques. Après les souris, voilà que les femmes produiraient toute leur vie des ovules, contrairement aux idées communément admises depuis les années 1950. Une découverte qui pourrait ouvrir des voies dans le traitement de l’infertilité féminine.

Depuis soixante ans, le concept était bien établi : durant la grossesse, le fœtus de petite fille fabrique des millions d’ovocytes stockés dans les ovaires. On considérait alors qu’à la naissance, la petite fille détenait son stock définitif de cellules germinales, et qu’il n’allait cesser de diminuer au cours de l’existence sans aucune nouvelle synthèse. À la puberté, quelque 400.000 ovocytes sont disponibles, et lors de chaque cycle, un millier d’entre eux rentre en compétition pour devenir un ovule mûr, mais un seul y parvient, tandis que tous les autres meurent.

Lire la suite sur futura-sciences

Publicités

Publié le 27 février 2012, dans Santé-Alimentation, Sciences-Technologies, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Fin d’un dogme : les femmes produiraient des ovules toute leur vie!.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :