Excès de vitesse des neutrinos: peut-être un simple problème de connexion

Albert Einstein n’est peut-être pas encore dépassé : l’expérience Opera qui avait ébranlé le monde scientifique en mesurant des neutrinos allant plus vite que la lumière, ne serait peut-être que le résultat d’un « petit décalage » au sein d’une connexion en fibre optique.

Des chercheurs avaient annoncé en septembre avoir fait une découverte invalidant la théorie de la relativité d’Einstein. Mais un problème de branchement pourrait invalider leur découverte selon le magazine Science.

Les théories d'Einstein sont-elles has been?

Les théories d’Einstein auraient-elles été remises en cause pour un mauvais branchement? C’est ce qu’affirme la revue Science sur son site Internet ce jeudi. En septembre dernier, l’équipe de recherche Opera avait annoncé avoir démontré que les neutrinos, des particules élémentaires presque indétectables, allaient plus vite que la lumière. La théorie de la relativité, E=mc2 mise au point par Einstein en 1905, perdait du même coup tout son sens.

Mais selon la revue scientifique américaine « une erreur de branchement » invaliderait tous les résultats. Stavros Katsanevas, directeur adjoint du CNRS et ancien membre de l’équipe de recherche Opera, confirme qu’il y a un risque que les résultats soient faussés. « Les chercheurs du groupe se sont eux-mêmes rendus compte qu’il pouvait y avoir un problème, explique-t-il. Le connecteur qui a mesuré et validé les calculs ne se trouvait peut-être pas, au moment de l’expérience, sur la bonne position. Mais pour l’instant, cette erreur est une intuition et reste à prouver ». Dans les prochaines semaines, de nouvelles expériences seront menées pour vérifier les résultats.

Mais même si cette erreur est avérée, cela ne remet pas en doute l’utilité des recherches Opera. L’étude a tout de même fait avancer la science car « elle a permis d’explorer de nouvelles méthodes de recherche », défend Stavros Katsanevas. En effet, les théories d’Einstein sont très difficiles à vérifier, car elles mettent en jeu des éléments à peine identifiables. En utilisant des outils nouveaux, les chercheurs sont parvenus à mettre en pratique des théories jusqu’à présent invérifiables. Mais rien n’est perdu pour les chercheurs du groupe Opera, car même si cette expérience est invalidée, d’autres protocoles sont actuellement en train d’être développés pour visualiser la fameuse théorie de la relativité.

Les nouveaux tests du printemps prochain devraient dire s’il s’agissait d’un simple problème de connexion ou s’il y a lieu de repenser toute la physique actuelle.

Reuters / lexpresss.fr/actu.orange.fr

Publicités

Publié le 24 février 2012, dans Sciences-Technologies, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Ce serait déroutant me semble que de voir tous les résultats faussé a cause d’un branchement …

  2. on crois rever !!!!!
    bientot ils nous dirons que la terre est carré et que le soleil tourne autour
    de la terre…….
    les hommes ne sont pas si idiot pour accepter le commentaires « obscurs » de ces
    scientifiques indignes et indigent !

%d blogueurs aiment cette page :