Un jour, nous mangerons des cellules cultivées

« Il vaudrait mieux élever des cellules que des vaches » : c’est en substance ce qu’affirment des biologistes réunis au Canada. Dans quelques décennies, il faudra selon eux avoir trouvé une alternative aux élevages d’animaux, trop gros consommateurs de surface, d’eau et d’énergie.

Au dernier congrès de l’AAAS qui s’est tenu à Vancouver ce weekend, on a beaucoup parlé d’alimentation. Certains ont accusé les élevages de crevettes de détruire les mangroves. Mark Post est plus radical, lui voudrait à terme remplacer la viande par des tissus cellulaires cultivés au laboratoire.

Son laboratoire de l’université de Maastricht (Pays-Bas) l’a fait en partant de cellules souches extraites de bovins et les transformant en cellules musculaires. Le résultat n’est pas un tissu musculaire, mais une sorte de gelée. Mark Post promet tout de même un vrai steak au mois d’octobre, avec un coût de production… de 250.000 euros.

L’objectif de cette équipe n’est pas de faire progresser la science des cellules souches mais bel et bien d’explorer la piste d’une viande artificielle qui remplacerait un jour celle des animaux.

Lire la suite de l’article sur : futura-sciences.com 

Publicités

Publié le 21 février 2012, dans Santé-Alimentation, Sciences-Technologies, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Un jour, nous mangerons des cellules cultivées.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :