Les chinois sont convaincus de la fin du monde pour 2012

La crainte du 21 décembre 2012 touche aussi les Chinois

« Et si la fin du monde était pour 2012 ? », voici la question que se pose une partie de la population mondiale, la Chine n’échappe pas à cette règle.

Si de nombreux Chinois sont poussés par l’année du dragon pour concevoir un bébé, d’autres ont une motivation beaucoup moins attrayante. S’ils souhaitent procréer, ce n’est pas pour avoir un enfant prodigue mais tout simplement parce qu’ils estiment que c’est leur dernière chance !

Une partie de la population est en effet convaincue comme dans d’autres pays que la fin du monde est pour 2012. Pourquoi  vouloir donner la vie si la mort approche me direz-vous ? Allez savoir, il est parfois inutile de chercher à comprendre la logique chinoise.

Une peur collective

Dans le monde entier, nombreux sont les individus qui appréhendent cette nouvelle année.  L’Empire du Milieu n’échappe pas à cette règle et comptent des phobiques du 21 décembre 2012.

En Chine, cette crainte collective est allée jusqu’à s’étendre sur les réseaux sociaux à l’instar de Weibo (équivalent chinois de Twitter) où les messages évoquant la fin de l’humanité se multiplient.

Une internaute a ainsi fait part de sa dernière volonté à son époux « Chéri, la fin du monde est proche. Pourquoi ne pas faire un bébé ? Il nous reste encore 10 mois ».

La faute au cinéma

Si certains Chinois sont convaincus que le compte à rebours a sonné, ce n’est pas la faute de Nostradamus mais celle d’Hollywood!  Dans son film 2012, le réalisateur allemand, Roland Emmerich revient en effet sur la prophétie maya  prédisant la fin du monde pour ce 21 décembre.

Inondations, tsunamis, glissements de terrains, éruptions volcaniques … tous les pires scénarios possibles sont envisagés. Ajoutez à cela des effets spéciaux très réalistes et vous ne serez plus surpris par cette nouvelle phobie qui touche une partie de la population.

En dépit d’un succès mitigé aux Etats-Unis,  la superproduction américaine est parvenue à se hisser au sommet du box-office chinois.  Avec des recettes atteignant  plus de 55 millions d’euros, 2012 a remporté tous les suffrages.

Si le succès  mondial de ce film repose sur un scénario apocalyptique et des effets spéciaux de qualité, un tout autre facteur est à l’origine de son triomphe en Chine. Ce blockbuster est en effet parvenu à accomplir un exploit sans précédent à Hollywood : transmettre une image positive de l’Empire du Milieu.

Il est vrai que les Chinois sont souvent mal représentés sur nos écrans. Caricaturés à la télévision  dans les dessins animés, corrompus au cinéma… nos amis asiatiques restent la cible préférée des auteurs et réalisateurs.

Or, dans 2012, si l’humanité s’en sort c’est grâce aux Chinois ! Les gigantesques vaisseaux qu’ils ont construits dans les montagnes tibétaines permettent aux protagonistes d’échapper à la mort. Pour une fois que ce n’est pas les Américains qui sauvent le monde !

Des réactions étonnantes

Certains Chinois n’hésitent pas à utiliser la crainte du 21 décembre à des fins commerciales. Des cartes d’embarquement pour l’arche Gu Ming Zhuo sont ainsi disponibles sur Taobao.com, le plus gros site de ventes en ligne du pays.  A seulement 0,6 euros  les tickets VIP vont surement se vendre comme des petits pains.

D’autres vont  jusqu’à créer la polémique en prétendant que la mort de grands leadeurs mondiaux tels que Kim Jong-Il ou Khadafi aurait été annoncée pour qu’ils puissent embarquer sur une arche.

La prophétie de 2012 suscite également  d’autres réactions disproportionnées. Un habitant de la province du Henan a ainsi tenté de construire sa propre arche  à partir d’un réservoir d’huile soit disant étanche. Son œuvre est censée pouvoir sauver la vie à  20 personnes.

Un autre Chinois est allé encore plus loin en menaçant de faire sauter la tour Jin Mao, l’une des plus emblématiques de Shanghai . Le jeune homme de 23 ans souhaitait attirer l’attention de ses concitoyens et des autorités sur l’approche de la fin du monde. Il a été condamné à 2 ans de prison.

Et si la fin était pour 2016 ?

Si l’humanité survit à 2012, Roland Emmerich risque à nouveau de perturber la tranquillité de nos amis chinois.  Il a ainsi produit le film de Tim Fehlbaum : 2016 : The End of Night.

Le synopsis de ce long métrage est encore plus inquiétant que son titre. Terre ravagée par des tempêtes ou desséchée au point de ne plus pouvoir accueillir la vie… Voici un avant-goût de ce qui attend les inconditionnels du 7e art.

Quand on voit les problèmes de plus en plus graves de sécheresse et de désertification que connaît la Chine, pas de doute, cette nouvelle production aura de quoi faire peur aux Chinois.

Source : chine.aujourdhuilemonde.com

Publié le 27 janvier 2012, dans Eschatologie, Société, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Les chinois sont convaincus de la fin du monde pour 2012.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :