Anonymous ne piratera pas Facebook et Twitter

Anonymous ne piratera pas Facebook et Twitter

Depuis la fermeture de Megaupload, Anonymous alimente toutes les conversations des geeks. Pour protester contre cette mesure, le groupe de pirates informatiques s’est attaqué à une flopée de sites, comme ceux de l’Elysée, de la justice américaine ou d’Universal Music.

Ce week-end, une rumeur a fait son chemin: si Megaupload n’était pas remis en ligne dans les 72 heures, Anonymous allait s’attaquer à Facebook, Twitter et YouTube. Blogs, forums et autres se sont emparés de « l’information » malgré une fiabilité jamais confirmée.

 

Pas dans la logique d’Anonymous Après enquête, il apparaît qu’Anonymous n’a nullement l’intention de s’attaquer à ces géants du web. Sur le compte @YourAnonNews, qui se présente comme celui d’Anonymous sur Twitter, on peut d’ailleurs lire un message pour le moins explicite. « Trop drôle, les gens disent qu’on va pirater Twitter, Facebook, et YouTube… Pourquoi Anonymous démolirait ce qui lui sert à transmettre ses messages ? »

La RTBF a quant à elle été contactée par un membre présumé des hackers. C’est en tout cas ce qu’elle affirme. « Un représentant du groupe de hackers Anonymous nous a contactés: le message audio stipulant qu’ils s’attaqueraient à d’autres sites si Megaupload n’est pas remis sur pied dans les plus brefs délais est un faux. Mais la structure même d’Anonymous est si nébuleuse qu’il est presque impossible de savoir qui a raison », écrit la chaîne publique.

Des pirates inspirés

En réalité, la « notoriété » soudaine d’Anonymous semble donner des idées à d’autres pirates informatiques. Ces dernières 48 heures, il était par exemple possible de télécharger (illégalement) une bonne partie de la discographie de Sony. « J’ai vraiment l’impression que c’est une organisation criminelle qui se cache derrière, et qui se fait passer pour Anonymous », confie dans Sud Presse Olivier Bogaert, spécialiste d’Internet et Commissaire à la police judiciaire fédérale judiciaire à Bruxelles. « Ces menaces sont en contradiction avec leurs premières revendications. Quand Anonymous attaque ArcelorMittal, on comprend pourquoi. Ils veulent rendre justice. Mais là… Ce n’est plus le même combat. J’ai des doutes. »

Difficile donc de savoir qui se cache derrière tout ça. Ce qui est sûr, c’est que la World War Web est bel et bien déclarée!

Sony piraté: est-ce vraiment Anonymous derrière cette attaque?
Publicités

Publié le 26 janvier 2012, dans Société, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Anonymous ne piratera pas Facebook et Twitter.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :