Et si Lord Bacon s’était réincarné en poulet ?

Et si Lord Bacon s’était réincarné en poulet ?

Les histoires de revenants sont légion. Mais lorsque ceux-ci prennent la forme d’un poulet à moitié déplumé, on est en droit d’être perplexe. C’est le cas des habitants de Highgate, à Londres, depuis presque quatre siècles…

Certes, le volatile n’est pas un habitué des lieux. Pour preuve : sa  dernière apparition répertoriée date de 1970. Le scénario est à chaque  fois le même : il vient de neiger, le temps est froid et brumeux. Des  gens se promènent dans cet environnement hostile lorsque, soudain, ils  voient apparaître un volatile à moitié déplumé, mi-volant, mi marchant.  La bestiole a l’air blessée. Mais lorsqu’on s’en approche, elle  disparaît dans la brume sans laisser de traces.

Les rapports de police  sont nombreux et tous les témoignages vont dans le même sens.

À tel  point qu’un fonctionnaire de la police locale, féru d’histoires et  d’Histoire, entame des recherches. Chaque jour lui fait découvrir une  nouvelle anecdote. Les moyens de transport changent, les habits aussi,  seul reste le gallinacé à la robe dépouillée.

À force de recherches  incessantes, celui qui s’est pompeusement nommé ‘archiviste de  l’histoire du poulet déplumé’ en arrive à la genèse du phénomène.

Nous  sommes en mars 1626. Le philosophe Francis Bacon, à ne pas confondre  avec son homonyme peintre du 20ème siècle, se promène dans Highgate,  laissant son esprit vaquer à ses considérations métaphysiques. Tout à  coup, il s’aperçoit que l’herbe est restée verte sous la neige  fraîchement tombée. Il n’y voit qu’une explication : la neige possède  des vertus conservatrices.

Sans hésiter, il demande à ses gens qui  l’accompagnent discrètement lors de chacun de ses sorties d’aller  chercher un poulet dans une ferme voisine. Après lui avoir tordu le cou,  il le fait déplumer à moitié, le vide et le fait remplir de neige, puis  le place dans un sac en toile rempli, lui aussi, de neige. A peine  l’opération terminée, Lord Bacon s’évanouit. Transporté chez un ami  médecin vivant à quelques centaines de mètres de là, l’homme d’esprit  meurt. Depuis, le volatile revient régulièrement sur les lieux. Plus  personne d’ailleurs ne s’en inquiète.

Durant la Seconde Guerre mondiale,  des soldats français apercevant l’animal en informèrent leurs  homologues britanniques, mais ceux-ci consignèrent dans leur rapport que  le poulet avait ‘une nouvelle fois’ fait son apparition.      Si cette  étrange réincarnation passagère peut laisser perplexe – elle n’explique  pas pourquoi un philosophe entend hanter les lieux sous la forme d’un  poulet -, elle nous rappelle à tout le moins une chose : Lord Bacon,  sans le savoir, a inventé le premier congélateur au monde, et ce, au 17e  siècle…

Publicités

Publié le 17 janvier 2012, dans Enigmes historiques, Esotérisme-Paranormal, Mystères, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Et si Lord Bacon s’était réincarné en poulet ?.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :