Jésus enterré au Cachemire indien ?

Prise de vue de Srinagar, en Inde

Pour la première fois à Pâques cette année, les touristes étrangers ne pourront accéder à un sanctuaire musulman du Cachemire indien, leur curiosité croissante pour une théorie selon laquelle le site contiendrait les restes de Jésus ayant fini par exaspérer les autorités.

Site fermé

Le sanctuaire situé à Srinagar attire des touristes intrigués par la thèse selon laquelle Jésus, après sa crucifixion et sa résurrection, serait mort plus tard dans la capitale d’été du Cachemire indien, une théorie véhiculée par des livres tels « Jésus a vécu en Inde » de l’auteur allemand Holger Kersten.

 

Les portes du sanctuaire, connu pour abriter le tombeau d’un saint musulman, Yuz Asaf, recouvert d’un drap vert sur lequel sont brodés des versets du Coran, resteront fermées à Pâques pour les touristes.

Mohammed Amin Ringshawl, responsable de ce modeste site au dôme en bois dans la vieille ville de Srinagar, justifie cette interdiction en affirmant que les fidèles locaux n’apprécient pas la présence de curieux. « Les gens ici se demandent pourquoi les Occidentaux viennent visiter ce sanctuaire en particulier.

Pour éviter les troubles, nous avons décidé de fermer le site aux Occidentaux qui offensaient les sentiments » religieux, explique-t-il. « C’est le (résultat du) travail des gens liés au tourisme. Ils font croire aux visiteurs que Jésus a été enterré là », dénonce M. Ringshawl.

Vieille croyance

L’idée selon laquelle le sanctuaire Rozabal abriterait en fait le tombeau du Christ n’est pas nouvelle: cela fait au moins 100 ans qu’elle existe. Mais elle a pris un nouvel essor depuis que le guide touristique Lonely Planet en fait mention dans sa dernière parution réactualisée sur l’Inde, intriguant les touristes qui se rendent dans cette région himalayenne à majorité musulmane, en général pour faire du trekking.

La théorie du livre de Holger Kersten, publié en 1981, s’appuie sur l’existence, selon l’auteur, de détails dissimulés dans le sanctuaire, tels que des empreintes digitales partielles marquées par les blessures du Christ après sa crucifixion, ainsi que sur d’autres preuves « littéraires et historiques ». « Il est non seulement possible mais hautement probable que le corps de Jésus soit enterré ici », écrit l’auteur, une hypothèse rejetée par les experts de l’histoire de la chrétienté.

ADN

Pour les Chrétiens, la résurrection du Christ, commémorée à Pâques, intervient au troisième jour de sa mort. Peu après, le Christ se fait reconnaître de ses disciples avant de monter au ciel, un événement célébré par l’Eglise 40 jours après Pâques, le jeudi de l’Ascension.

M. Kresten, qui s’est spécialisé dans les versions controversées de l’histoire chrétienne, défend la thèse selon laquelle Jésus, alors jeune homme, s’est rendu en Inde et a étudié le bouddhisme avant d’y revenir après sa résurrection. Ces spéculations se nourrissent du manque d’éléments sur la vie de Jésus lorsqu’il avait entre 12 et 30 ans. Il y a quelques années, les habitants de Srinagar s’étaient indignés que l’on propose de résoudre l’énigme en exhumant les restes contenus dans le tombeau pour les soumettre à une analyse ADN.

Atteinte

Fervente militante de cette idée, une New-Yorkaise, Suzanne Marie Olsson, avait dû quitter le Cachemire après une plainte déposée par les responsables du sanctuaire qui l’accusaient de « porter atteinte à la croyance des Musulmans ».

Source :  afp

Publicités

Publié le 29 décembre 2011, dans Mystères, Spiritualité - Religions, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. O que nos em estudo não aconteceu com Jesus, pois Ele tem as respostas para todos os tipos de situaà ões neste mundo.

  1. Pingback: Jésus était-il marié ? Un papyrus relance le débat « MAXINE-VOYANCE

%d blogueurs aiment cette page :