Dossier chemtrails

LE DOSSIER : 

CHEMTRAILS, VRAI OU FAUX ?

      

Après avoir lu ce dossier,

vous comprendrez facilement que les responsables gouvernementaux n’ont

jamais dit la vérité sur ces anomalies célestes que tout le monde

peut observer partout dans le monde.

LES PREUVES SONT LA !

 

Ils vous disent que ces traces blanches dans le ciel sont dues à la
condensation de la vapeur d’eau
sous l’action des réacteurs des jets liners commerciaux, que tout
cela est normal parce qu’il fait
très froid à dix mille mètres d’altitude et que les gaz sortant des
turbines sont brûlants.

 

Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que cette condensation
d’eau à haute latitude ne doit durer que quelques instants,
voire deux ou trois minutes, avant de disparaître.

Ce phénomène est en effet normal, ainsi que le montre la photo
ci-dessous :

 

 

 

 

 

Photo agrandie : regardez maintenant cette même courte
traînée encadrée par deux autres qui n’en finissent pas.

Des avions de même types peuvent-ils, à une altitude
identique, laisser derrière eux des traînées de
condensation aussi différentes que celles de la photo
ci-dessus ?

La traînée n°1 est ce qu’on appelle un « contrail » (contraction
des mots « condensation » et « trail »
(piste ou tracé), alors que les deux autres traces n°2 et n°3
sont des « CHEMTRAILS »
(chemical trails – traînées chimiques »).

Nous avons sous les yeux :

1 – la trace d’un avion « honnête » volant à une altitude
d’environ 10.000 mètres/30.000 pieds.

2 et 3 – les traces persistantes de deux avions pulvérisant
des matières chimiques à une altitude
quasi identique.

Ces deux derniers « chemtrails », au lieu de s’estomper
rapidement, vont au contraire persister
tout en « s’épanouissant »  pour finalement former des
nuages qui se rejoindront bientôt et
voileront le ciel plus ou moins fortement.

…LES « VRAIS » AVIONS DE LIGNE

NE LAISSENT JAMAIS

DE TELLES TRAINEES

D’autres « anomalies » flagrantes :

Le but d’un avion de ligne est de rallier
un point A à un  point B
le plus directement et le plus
rapidement possible.
A-t-on déjà vu un liner commercial faire
des virages en U ou des virages
serrés en plein ciel ?                     

     

 

Y aurait-il, dans ces appareils (gauche et droite) des pilotes
complètement beurrés ou atteints d’un inextinguible
hoquet ?

Sur la photo ci-dessus, et ci-contre à droite, on remarque une nette
interruption de la traînée, ce qui ne peut que correspondre à un arrêt
temporaire, commandé depuis la cabine, de l’épandage d’aérosols.
Par exemple, lors d’ un changement de réservoir. 

 Les « figures de voltige »que vous voyez ci-dessus, à gauche, sont
volontaires.
Il s’agit, pour les opérateurs, soit de quadriller un maximum d’espace
(une région par exemple) soit, au contraire, d’effectuer leur tracé
au-dessus d’un objectif précis. 

…LES AVIONS DE LIGNE 

 NE FONT JAMAIS DE TELLES FIGURES

  
 
 
 
 
 

ET VOICI UNE AUTRE PREUVE :

 

 

 

 

 

 

 

 

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien une carlingue de JetLiner
transformée pour abriter des barils de produits toxiques
destinés à l’épandage.

L’inscription sur le panneau du fond, à droite, ne laisse aucun
doute : 

Sprayer 05

HAZMAT-INSIDE

(Hazardous Material Inside)

Ce qui signifie en français:Avion épandeur n°5 et:
Produits dangereux
à bord.

Le terme « HAZMAT » :

« A dangerous good is any solid, liquid, or gas that can
harm people, other living organisms, property,
or the environment.
An equivalent term, used almost exclusively in the United
States, is hazardous material (hazmat). Dangerous
s may be radioactive, flammable, explosive, toxic,
corrosive, biohazardous, an oxidizer, an asphyxiant,
that render it hazardous in specific circumstances. »

Soit en français :

Un produit dangereux, qu’il soit solide, liquide ou
gazeux, peut nuire aux personnes, aux organismes
ivants ou à l’environnement. Un terme équivalent,
utilisé exclusivement aux Etats-Unis, est :
hazardous material
(hazmat)
. Les produits
dangereux peuvent être radioactifs, inflammables,
explosifs, toxiques, corrosifs, oxydants, asphyxiants,
pathogènes, allergènes,
ou peuvent avoir d’autres
caractéristiques qui les rendent dangereux
dans des
circonstances spécifiques.

http://en.wikipedia.org/wiki/Dangerous_goods

Il s’agit là, en apparence, de l’aménagement typique d’un appareil
d’épandage de type Tracker ou Canadair : barils en acier inox
contenant, non pas de l’eau ou du retardant (oxyde de fer)
pour combattre le feu, mais – en l’occurrence – des produits
hautement toxiques pour notre organisme, ce que nous allons
voir un peu plus bas.

De la réalité à la désinformation

Les auteurs du site « Contrail Science » visiblement inféodés à la
firme Boeing et au Système, ont la prétention de nous faire
gober :

  • que la stupéfiante installation visible sur la photo
    ci-dessus, comportant soi-disant des bidons
    remplis d’eau, était destinée,
    en début 2008, à tester le centre de gravité (CG)
    du Boeing 777-200LR Worldliner avant d’être
    commercialisé…,alors que le premier de ce type
    a été vendu et délivré à la compagnie Pakistan
    International Airlines en février 2006 !!
    http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/ :
    Ils ont « oublié » d’effacer les mots « Sprayer 05 » et
    « HAZMAT INSIDE ».
    Inconscience ? Provocation ?…

Observez bien la photo suivante trouvée sur le site AIRLINERS
 NET sous la dépendance de BOEING
: depuis quelques mois,
elle a été « nettoyée » de toute inscription révélatrice relative à
l’épandage et aux produits toxiques transportés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site « Contrail Science » prétend « qu’un signe sur la cloison du Boeing 777

pourrait vouloir dire « Sprayer 05 » et « HAZMAT INSIDE »
(Here’s one making the rounds, scary looking barrels, and
a sign on the wall that possibly says “Hazmat inside”
)
http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/
 Et … que ces deux inscriptions ont été
ajoutées plus tard. C’est vraiment prendre
les gens en général pour des abrutis !
(note the “Hazmat” text was added later)
   

 

Pourquoi BOEING – ou ses complices – aurait-il dévoilé
ses propres turpitudes ?

Et si ces inscriptions SPRAYER 05 et 
HAZMAT INSIDE étaient un faux, à quoi rimerait le cadre barré jaune et noir,
signalant un DANGER, affiché par la firme BOEING ???

Voilà donc l’un des moyens techniques utilisés pour répandre
le poison gouvernemental sur les petits humains que vous êtes
( ils vous appellent les petits animaux et aussi le peuple d’en bas,
pas seulement en France ! )

Le site « Contrail Science » prétend que ces bidons soi-disant
remplis d’eau servent
à tester le centrage et les variations en vol du centre de gravité
des JetLiner avant
de les commercialiser… Les auteurs de Contrail Science en savent
donc plus que
les ingénieurs de Boeing !!

En présentant ces photos, la direction de Boeing, quant à elle,
précise seulement – et vaguement – qu’elles sont en rapport avec
les essais en vol du 777-200LR. Sans plus…

Certains d’entre nous ont une formation d’ingénieurs en
aéronautique et savent très bien que les essais en vol
ne se passent jamais de telle façon.
L’explication fournie par « Contrail Science », un site de
désinformation inféodé à Boeing et au Système, est
pour le moins… bidon !

Mais venons-en à la composition de la potion infecte.

QUELLE EST DONC CETTE SOUPE POURRIE 

QU’ILS VAPORISENT DANS NOTRE ATMOSPHERE ?

D’après des analyses très sérieuses faites en laboratoires privés
– pas ceux du Système !
– On peut relever au moins huit agents chimiques ou biologiques
composant les chemtrails gentiment vaporisés au-dessus de nos
têtes :

  • des sels de barium
  • des microparticules d’aluminium

  • du dibrométhane (Ethylene dibromide EDB)

  • des streptomyces

  • des entérobactéries

  • du serratia marcescens

  • du thorium.9 radioactif

  • ainsi que de nombreuses nanoparticules
    et des fibres coloïdales difficilement identifiables

Parmi les objectifs inavoués de ces épandages, on relève
diverses hypothèses :

  • lutte contre le réchauffement planétaire 

  • modification du climat

  • moyen de communication pour l’armée 

  • empoisonnement des populations 

  • expériences de guerre biologique 

  • intentions occultes

  • Le réchauffement planétaire, c’est … du réchauffé.
    On nous en bassine depuis bientôt cinq ans.
    En fait de réchauffement, parlons plutôt d’un bouleversement
    climatique à l’échelle de notre terre. A la mi-décembre 2008,
    il a plu en continu sur la Côte d’Azur et sur la Corse, avec
    un petit 8°C pendant la journée, alors que le soleil resplendit
    dans le nord de la France où il fait 10°C !!!
    Nous ne pouvons pas douter que les chemtrails,
    fr
    équemment associés à d’intenses champs électromagnétiques
    – programme HAARP –
    agissent sur le climat et constituent aussi
    un moyen de contrôle chimique sur les humains :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/
les%2Barchives%2Boubli%25C3%25A9es%2Bde
%2Bhaarp
(à voir absolument).

  • Un moyen de communication pour l’armée ? C’est très possible,
    d’autant que ces panaches pourris contiennent de fortes
    proportions de micro-particules d’aluminium

  • L’empoisonnement des populations ? D’après le tableau des
    composants chimiques présenté plus haut, vous avez dû vous
    faire votre p
    ropre opinion sur la question !!!

  • Expériences de guerre biologique ? C’est dépassé.
    La guerre biologique est secrètement commencée depuis
    longtemps. On vous empoisonne à travers la nourriture infecte
    qu’on vous vend, les fruits et les légumes élevés les pieds dans
    l’eau, hors sol, à travers l’eau contaminée que vous buvez, par
    l’air pollué que vous respirez, à travers le climat complètement
    détraqué par les expériences russo-américaines telles que
    les milliards de kilowatts dont ils farcissent constamment
    l’ionosphère (HAARP) et… sans oublier, bien sûr,
    ces beaux dégueulis blanc-sale dans notre ciel.

  • Intentions occultes ?… Eh bien…, laissez libre cours à
    votre imaginations et vous en découvrirez des kyrielles
    dont certaines ne seront ni naïves ni invraisemblables.

Un survol des inventions se rattachant, par exemple, au contrôle climatique,
aux modifications du comportement, ou à d’autres objectifs de « contrôle »,
donne tout son sens à la citation d’Albert Einstein :

« Il faut prévenir les hommes qu’ils sont
en danger de mort, la science devient
criminelle. »

 

Source : gerard-cambri.com

 
 

 

Publicités

Publié le 26 octobre 2011, dans Théorie du complot, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Heck yeah this is exactly what I nedeed.

%d blogueurs aiment cette page :